Des ressources pour un avenir meilleur

Retour au blog

Nous sommes plus que jamais confrontés à un énorme défi en ce qui concerne notre alimentation. Pour pouvoir produire suffisamment de denrées (saines) à l’avenir, l’industrie doit de toute urgence dégager de nouveaux modèles économiques. Et cela peut aller de la découverte de nouvelles ressources à l’adoption d’un écosystème circulaire…

Les ressources naturelles s’épuisent, les récoltes sont de plus en plus compromises par le réchauffement climatique et les conditions météorologiques extrêmes, les espèces naturelles s’éteignent, une parcelle d’un hectare de terres agricoles n’est plus suffisante… Chaque année, les titres des médias deviennent plus inquiétants. En outre, nous sommes confrontés à un phénomène paradoxal de surconsommation, et donc à un apport énergétique trop élevé.

Il est de plus en plus urgent de passer à l’action, afin que nous puissions continuer à garantir une alimentation suffisante à l’ensemble de population mondiale. 2020 sera-t-elle l’année où nous inverserons la tendance?

Lire aussi:
Industrie pharmaceutique: vers une économie plus circulaire?

Réutiliser les flux de déchets dans un écosystème circulaire

Nous mettons tout en œuvre pour trouver de nouvelles stratégies pour rendre notre monde plus durable. Nous pouvons par exemple miser sur de nouvelles ressources, plus variées. En outre, l’efficacité de leur transport et de leur utilisation s’est aussi améliorée. C’est ce qu’a indiqué Flanders Food lors de ses récents «Inspiration days».

Pour gérer notre alimentation de manière plus durable, nous pouvons viser un écosystème circulaire et la valorisation des flux connexes. Les ressources sont ainsi utilisées dans leur intégralité. Pendant le congrès, il est apparu clairement que diverses initiatives visant à réutiliser les prétendus «déchets» existent déjà : retransformation des bananes invendues, réutilisation des pépins issus de l’industrie du jus, développement de produits à base de non-conform food… Des recherches sont mêmes menées sur un système écologique totalement fermé, de sorte qu’on puisse même faire pousser des plantes sur Mars!

Miser sur les ressources végétales

L’utilisation efficace des ressources est une chose. Mais nous devons aussi prendre conscience du fait que la culture de certaines ressources que nous utilisons couramment a un impact gigantesque dans d’autres pays. Le problème peut nous paraître très éloigné, mais il pourrait avoir une influence directe sur notre assiette d’ici quelques années! De grandes superficies sont par exemple accaparées pour les plantations de soja, de cacao et de palmiers.

Et sur notre assiette? Pour un régime alimentaire plus durable, il est recommandé d’augmenter la part de produits d’origine végétale et ainsi de réduire la consommation de protéines animales. En outre, l’accent doit être mis sur des aliments issus de la production et du commerce durables, qui n’appauvrissent pas les sols. Il s’agit notamment des produits issus de l’agriculture biologique, de saison et locaux.

Saviez-vous que…
Excès de poids et alimentation durable: même combat?

Aider le consommateur à faire face à ces changements ambitieux fait partie de notre mission. Pour y parvenir, nous devons mettre en commun notre expertise. Un exemple concret? L’e-book que nous avons développé en 2019 avec la Fondation Louis Bonduelle.

 

Boone C., Flanders’ Food, 05 december 2019.
Flanders’ FOOD Inspiration day ‘New resources, new opportunities’, 29/11/2019, De Rode Bol, Gent.